Category: Wide Wild World

Tire la chasse!

Hey!

(you, out there un the cold, getting lonely,getting old, can you feel me?)

I’M BACK BITCHES! \o/ 

animal-rights

Depuis quelques soleils, l’idée me trottait dans la boîte crânienne d’écrire ma déclaration d’aversion envers la chasse. Elle m’était venue en voyant un reportage sur France 2, concernant un parc animalier au Texas, dans lequel des gens paieraient un bras une fortune (4000€) afin de pouvoir s’adonner en toute tranquillité à la connerie  ce qui semble être leur passe-temps favori, j’ai nommé, la chasse (ce qui est bien, c’est que des gens ne sont pas en train de mourir de faim dans le monde parce qu’ils sont sans le sou :) )!

bachman-lion

Ayant délaissé cette pensée, car, croulant sous le poids de la flemme du travail, je ne pus cependant pas ignorer l’article que je vis aujourd’hui (l’article en question) en flânant sur le réputé réseau social du nom de Facebook,  dans lequel, Le Nouvel Observateur exposait l’intelligence supra normale d’une grosse putain de connasse, pétasse, radasse, salopasse, pouffiasse de sa race  dénommée Melissa Bachman, pour rester courtoise :) Cette jeune sous-merde, pourriture, erreur de la nature se serait exhibée sur son compte Facebook, en photo devant l’animal qu’elle venait d’abattre de sang froid pour le plaisiiiiiiiir (Herbert, c’est pour toi!). C’est donc fière d’elle qu’elle paradait, ce 1er Novembre sur toute la toile, postant dans la foulée un tweet relatant de son exploit de la journée:

twitter

« @MelissaBachman: An incredible day hunting in South Africa! Stalked inside 60-yards on this beautiful male lion…what a hunt! »*

Avec 416 retweets et 200 fois favoris (au moment où Le Nouvel Obs a posté l’article), nous pouvons supposer qu’elle est suivie, soutenue et approuvée  par une pléthore d’orifices du rectum (autrement dit, des trous du cul), ce qui ne va pas pour me rassurer…bien au contraire!

Fort heureusement, des personnes sensées se sont indignées et ont lancé un mouvement contre cette biiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiip! Mais le mal est fait. Et il ne s’agît que d’une personne; qu’en est-il des autres?

Le Port sa mem mem

 

Hey!

(sexy lady, I like your flow, your body’s banging out of controoool, you put it on me ceiling to floor, only you can make me screaming back for moooore)

 

 

leggings2

 

Chers lecteurs,

Il y a peu, sur le réseau social de nano-blogging qui m’a permis d’avoir mon master like a bawss (comment elle s’la pèteeee) aka Twitter, le hashtag « #BandKafrine » faisait son apparition dans ma timeline grâce l’homme que l’on surnommait Blu (si tu veux voir ses élucubrations diurnes et nocturnes, c’est par là => @Alexander_Blu ) :

« #BandKafrine y met gros soutif sous un haut dos nu »

« #BandKafrine y calcule l’Etat papa zot zenfant. Fo li paye toute »

Ces quelques tweets, qui, reflétant la réalité (ne nous mentons pas!), m’ont donné l’envie, que dis-je, l’inspiration, que dis-je, la volonté de faire, une fois n’est pas coutume, un point mode… la mode de nombreux spécimens dont j’ai pu me foutre que j’ai pu  observer pendant mes nombreuses années de piétonne dans la ville où le sport national s’avère être le « flamber de poubelles sur rond-point », j’ai cité, le Port!

Les « séguess » comme elles aiment à se faire appeler, adoptent donc un look indémodable survolant le bon goût, la classe les années; ce qui lui vaut d’avoir quand même un certain mérite. Je vais donc, pour changer un peu, vous énumérer les « fashion points » qui constituent le look de la Portoise type…here we go!

- La combi léopard 70% lycra/30% polyester qui laisse entrevoir le joli string avalé par deux flans jonchés de cratères que vous pouvez compter à l’oeil nu…mesdames, le sport ou les jeans sont vos amis, sachez-le!

-Le dos nu (comme cité plus haut) vert, profané par le soutif ROUGE qui vous donnerait presque envie de chantonner « Noël, joyeux Noël » si le besoin de débecqueter ne vous animait pas à la vue des vergetures au niveau des aisselles…Yummy! Mais sinon, dos-nu, comme son nom ne l’indique pas, je sais, signifie que le dos est censé être NU…just saying!

-Et si elles ont un soutif, estimez-vous chanceux! Parce que le non port de sous-vêtements sous un haut transparent…c’est dégoûtant! Vous vous retrouvez donc face à deux sacs postaux qui semblent être balancés par un postier élancé à toute vitesse et pouvez même vous adonner à un jeu… »Retrouvons le téton ». Quand on fait un 200Z on met un PUTAIN de soutien-gorge et ON REGLE SES BRETELLES!!!…S’il vous plait!

-Les leggings, parlons-en (encore)! Ou devrais-je plutôt dire, le « moule la moule » (oui, je suis charmante comme fille, je sais), qui, je vous le rappelle…n’est PAS UN PANTALON! Ayez pitié, arrêtez de nous violer la rétine avec votre intimité que nous ne tenons vraiment pas à voir, à moins que vous soyez vraiment bien gaulée! Autrement, c’est à faire débander un taureau en rut.

-N’oublions surtout pas le piercing au nez fait dans l’arrière-boutique du chinois du coin avec une aiguille qui n’a PAS servi à percer d’autres personnes (non, non!) et qui à, préalablement, bien sûr, été stérilisée, qui commence à se putréfier…rien de plus glamour!

-Le point cosmétiques: le contour des lèvres noir pour seul maquillage des lèvres qui fait grosse salope quand même légèrement péripatéticienne additionné au vernis qui s’écaille sur les ongles des pieds pas taillés depuis trois ans? trois semaines…vous avez le duo gagnant!

-Le point coiffure: les cheveux plaqués sur le crâne d’où s’émane une douce odeur d’huile de coco entremêlée de sueur…étonnant lorsqu’il fait 30 degrés dites-donc! Et les « chouchous » qui ornent la tentative de chignon ainsi que les mèches qui sortent du milieu de la tête pour venir faire un joli cadre au visage… on en parle?

chouchou

Il y a bien évidemment d’autres éléments qui pourraient étoffer cette liste mais ce sont les plus récurrents! Certes, ces spécimens ne sont pas spécifiques à la ville du Port, nous pouvons en contempler aux quatre coins de l’île mais, disons qu’au Port, il y en a une pléthore!

HOMO…NDIEU!

 

Hey!

(hey qu’est-ce qu’y’a? Vas-y crie un peu mais dis-moi, mais qu’est-ce que t’as à vouloir m’tuer des yeux?)

mariagehomo

Maintenant que la loi a été votée et que le débat est officiellement clos (comme vos gueules je l’espère)…j’aimerais revenir sur certains points évoqués par les partisans de la manifestation des cons « manifestation pour tous ». Cet article s’adresse donc à vous, chers imbéciles heureux défenseurs du mariage, et j’ose l’espérer, va faire travailler ce qui vous sert de cervelle car OUI je prends parti et je clame haut et fort que je suis POUR le mariage pour tous!

Soyons tout de même réalistes, ce projet de loi annoncé par Monsieur Hollande n’était rien d’autre qu’une imposture servant à faire passer la pilule de la crise. Ce combat est important, je ne dirai pas le contraire, mais je pense qu’au vu de la conjoncture actuelle, il est des problèmes bien plus conséquents à régler. Car même les homosexuels aimeraient trouver du travail ou pouvoir subvenir à leurs besoins. Cela dit, le sujet a suscité de telles réactions qu’il est impossible aujourd’hui de ne pas en parler.

Rebondissons donc sur les arguments énoncés par les manifestants, sans parler de cette femme, maquillée à la truelle qui ferait mieux d’aller à la recherche de son coiffeur plutôt que de perdre son temps à déblatérer des inepties…Frigide Barjot!

Femmes, femmes, femmes

 

Hey!

 

(toi l’English man, enlève donc ton chapeau. What? What you say man? Don’t speak my mother tongue, ’cause I got my own style, you got you own style…)

wecandoit

 

Oui je sais, ça fait une éternité mais il semblerait que j’ai grave la flemme un petit peu un mémoire à rendre pour mai et que par conséquent, je ne peux plus consacrer autant de temps à la rédaction d’articles sur ce petit blog abandonné par moi, mais pas par vous…par conséquent je vous en remercie  cher public! :D

Pour mon grand retour, j’ai donc attendu qu’un sujet qui me tenait particulièrement à coeur me donne envie de chatouiller le clavier! Comme vous avez dû le comprendre, il s’agît de la journée internationale des droits des femmes…alors, pour ou contre?

La question ne se pose pas! Définitivement POUR!!! Alors stop les pseudo féministes ou autres personnes qui prétendent que « mais touuuus les jours c’est la journée de la femme haann »…bah oui, mais non! Effectivement, on ne devrait pas attendre un jour en particulier pour montrer un peu de respect à la gente féminine ou l’inviter au restau, lui offrir des chocolats (désolée, j’aime pas les fleurs) ou des LOUBOUTINS (ceci est un message subliminal)…mais voilà, après  que toutes ces femmes qui se sont battues pour qu’aujourd’hui, nous puissions porter une paire de jeans, voter, s’asseoir à la terrasse d’un café seule en attendant ses copines, à fumer sa clope en buvant son cocktail, maquillée, à taper un e-mail les gambettes à l’air, les lèvres fardées après être sortie du boulot sans se faire traiter de pute…je dis OUI à la journée des droits des femmes! Parce que s’il existe une journée de la raciné carrée ou une journée du gros pull, faut pas déconner,  la femme mérite au moins qu’on lui en attribue une pour ses droits!

© 2017 Hey Mali!

Original theme by Anders Noren | Pimped by TikOUp ↑