Page 2 of 4

I’ve lost my wisdom…teeth!

 

Hey!

(Tu vas pas croire tout ce qu’on te dit? Tu vas pas tomber dans leur folie?Tu vas pas oublier d’où tu viens? On appartient tous au genre humain!)

 

 

Chers lecteurs, l’heure est grave…j’ai perdu ma sagesse! OUI…j’en avais une! J’ignore si parmi vous, des personnes ont eu à subir l’extraction des quatre à la suiiiiite dents de sagesse alors qu’elles n’ont pas poussé encore mais je vous avouerai que ce n’est ps rien! Je vais donc vous conter les péripéties de l’estropiée que j’étais, que je suis, que je resterai.

L’anesthésiste

Tout d’abord, l’étape du RDV chez l’anesthésiste qui, pour une première opération ne vous demande pas même une prise de sang pour vérifier le taux de potassium que vous avez dans le corps des fois que votre coeur lâcherait n’a pas été des plus rassurantes… Une fois que sa secrétaire finit par vous dire que puisque c’est un stomatologue qui vous opère, vous n’en avez pas besoin et ce, le plus naturellement du monde…vous avez envie de lui balancer votre dossier à la tronche en hurlant « JE SUIS TOP JEUNE POUR MOURIR!!! »   n’êtes toujours pas rassurée mais bon, vous vous rappelez de la douleur qui  vous a mené un soir aux urgences où vous avez dû patienter deux heures sur place pour qu’un médecin arrive et daigne vous examiner alors que vous priiez que la douleur ne soit plus lancinante pour espérer vous évanouir et ne plus rien sentir…

Avant l’opération

Donc la veille et le matin de l’opération, on vous demande de vous doucher avec de la bétadine rouge: vous savez, ce liquide qui vous donne la gerbe  vous fait sentir l’hôpital (pour quelqu’un qui en a une peur bleue c’est sympathique) afin de bien vous mettre dans l’ambiance. Aussi, vous devez arrêtez de vous nourrir sept heures avant l’opération et puisque vous n’arrivez pas à trouver le sommeil étant donné que c’est la première fois que vous avez à subir une pareille torture chose, vous maudissez votre imagination de vous faire penser à tout ce qui vous passe par la tête à ce moment précis. Le pire, c’est que si vous ne voulez pas que votre bouche ne pisse le sang le lendemain, vous ne pouvez même pas vous bourrer la gueule  tenter de vous changer les idées… (ahem).

Ouch Mali…that hurts

 

Hey!

(…How you doin’? Sorry I can’t get through. Why don’t you leave your name and your number, and I’ll get back to you)

 

Longtemps, j’eus pensé que la main gauche -étant droitière- était un bout de viande insignifiant, quelquefois utile mais pas réellement nécessaire au quotidien. Grande fut ma surprise lorsque je me retrouvai avec un doigt handicapé  après m’être pris un portail…mon corps est parti mais ma main est restée sur le portail suite à une confrontation sanglante avec un yakuza. Oui, après le genou, le cou, les chevilles…voici venu le tour du doigt. En réalité je ne suis pas maladroite…j’ai simplement décidé, pour vous mes chers lecteurs, de tester tous les maux (ou presque) du monde afin de vous en relater les conséquences et vous donner quelques consignes/conseils dans le cas où il vous arriverait la même chose (OUI…il peut arriver à n’importe qui de se faire une entorse à l’index…OK?). Quelle conne bonté d’âme vous dites vous sûrement (si si, c’est que vous vous dites); j’ai envie de vous répondre qu’en même temps, c’est tout ce qui va bientôt me rester si je continue à ce rythme là ahah

J’ai donc dû faire un strapping afin de maintenir le doigt et figurez vous mes chers que…j’ai bien l’air d’une imbécile en ce moment avec mon index constamment levé au ciel bien des choses se sont avérées compliquées à réaliser sans ce doigt…

10 bonnes raisons d’accepter ses gros nichons (part 2)

Hey!

(now you’re bleeding for nothing, it’s hard to breathe when you’re standing on your own)

 

boobseyes

Puisque j’ai écrit un article dans le but de décomplexer les plus petits bonnets, je m’attaque aux gros bonnets comme Boney M à présent! Car, oui! Les gros bonnets complexent également mais pour des raisons différentes! Et puisque tout le monde devrait se sentir bien dans ses nichons, voici mesdames, une petite liste qui j’espère vous fera vous accepter, au pire, vous décrochera un sourire :)

Pourquoi alors faudrait-il accepter ses gros nichons sans complexe ?

10 bonnes raisons de ne pas envier les gros nichons (part1)

Hey!

(now, you’re an all star! Let the game on, go play)

 

Yo dawg

Mesdemoiselles, cet article s’adresse essentiellement à vous… Ces dernières années j’ai pu maintes fois entendre « wouah mais t’as trop de la chance! », « j’aimerais bien en avoir de plus gros moi », « je trouve qu’ils sont trop petits, comme toi c’est bien »…je vous arrête de suite: NON! CE N’EST PAS BIEN!

Les gros seins font autant fantasmer les femmes (parce qu’elles en veulent) que les hommes (parce qu’ils veulent jouer avec). Nous pouvons le constater dans les clips de rap US avec les filles dont les maillots sont trois fois trop petits qui courent autour d’une piscine et apprennent à boire du lait en s’en mettant partout ! Lorsque nous pensons à « forte poitrine », nous pensons à « sexy » (après je ne vais pas généraliser, il y a des gens qui préfèrent les plus petits bonnets)…mais je vais pour vous lever le voile sur ce mystère des temps modernes…

Toutes des salopes!

Hey!

(I just met you and this is crazy but here’s my number, so call me maybe?)

Ça va faire un mois que je n’ai rien posté et ce n’est pas l’envie qui manquait mais le temps… Du coup, comme ce soir il n’y a pas match, je vais tenter de vous matérialiser ma pensée malgré ma rotule qui fait sa péripatéticienne et qui pourrait éventuellement provoquer mon évanouissement de par la douleur aiguë (sa mère) qui a pris possession de mon corps en carton pâte en ces premières minutes du jour de la musique!

En l’espace d’un mois, j’ai bien eu le temps de réfléchir (ça arrive) au sujet que je voulais traiter et il s’avère que l’un d’entre eux me fascine particulièrement: le fameux « toutes des salopes ». L’écoute de cette phrase provoque chez moi l’envie de caresser la joue avec mon poing un rictus nerveux qui précède généralement la scène du crime -pendant laquelle je trucide la personne qui a osé prononcer cette phrase après lui avoir fait avaler sa langue- qui se déroule dans ma tête… Parce que oui, je vous le dis, pour prononcer ces mots, il faut quand même être un sacré demeuré! Et c’est un euphémisme!

La Reunion le la

Hey!

(I heard you were a wild one..)

redodo-lagonsmall2

L’article concernant l’ autrichien Helmut Von Staffen qui avait fait le buzz en 2010 en reniant l’existence de mon île, l’île de la Réunion, paru sur zinfos974 (clique pour consulter l’article en question) s’avérait en réalité être un canular afin de faire réagir sur le négationnisme (la preuve ici). Pourtant, la théorie du complot gouvernemental dans laquelle nous nous trouverions dans un coin perdu des Caraïbes expliquerait le temps que prend parfois souvent un colis commandé en France métropolitaine à arriver à destination. Quoi qu’il en soit,  les réunionnais ont sûrement souri ou eu envie d’assassiner ce monsieur Von Staffen mais je tenais vraiment à écrire cet article pour ceux qui ignorent notre existence (Prétentieuse! Comme si on lit ton blog partout dans le monde xD). Alors voilà, la Réunion n’est pas bien grande, mais elle est bien réelle (même Mimi Mathy a réussi à se faire connaitre..) et pour ceux qui auraient encore du mal à y croire, sur cette île qui porte bien son nom, toutes les cultures s’entremêlent pour en former de nouvelles. On y trouve des indiens hindous, des chinois, des africains, des indiens musulmans, des mahorais, des comoriens, des malgaches, des sud africains, des australiens, des métropolitains, des vietnamiens, des martiniquais, des mauriciens (et j’en passe) qui se côtoient, se marient, rigolent ensemble, en bref, qui vivent de façon pacifique, ou presque (oui bah y’a même des connards…comme partout, que voulez-vous?) Les différentes races, religions, cultures, croyances, couleurs se mélangent: c’est notre quotidien, notre normalité. Ce qui nous a valu d’avoir le métissage: une des plus belles choses au monde à mon avis.

Mais à chaque fois qu’une chaîne de télévision diffuse un reportage sur la Réunion, on y voit des plages, des paysages, des gens dans des costumes traditionnels (comme ceux pour danser le maloya par exemple), du coup les gens pensent qu’il n’y a QUE ça…détrompez-vous! Nous avons des routes, l’eau courante, l’électricité, internet, des mc donald’s (bon ok..pas de KFC ni de Starbucks T_T), nous vivons dans des maisons ou des immeubles (non pas dans des cabanes!), nous achetons plus de voitures que vous (en France) à l’année, nous avons le câble, des salles de sport et STOP aux idées reçues…nous ne marchons pas pieds nus! Nous vivons de façon moderne non pas à des années lumières de vous! Cela dit, certains détails nous différencient!

Et je vais tenter de vous les faire découvrir à la façon d’un petit jeu auquel nous nous sommes adonnés il n’y a pas si longtemps sur Twitter à l’aide du hashtag « #AlaReunion » :) …

We are one in a billion

Hey!

(je sais! C’est un grand vide quand il n’est pas là! Je crois qu’il ne le sait même pas!)

Hands on a globe --- Image by © Royalty-Free/Corbis

Si un jour il vous arrivait de vous ennuyer, ou, si votre tête, vos chevilles ou qu’en sais-je, venai(en)t à enfler (s’il s’agît d’une partie  située dans la zone sud de votre corps alors NON vous n’êtes pas concernés)…allez donc faire un tour sur Worldometers (clique)! Je vous assure que ça calme (peut-être même plus que les anti-stress que j’ai été forcée de prendre avant de passer ma soutenance pour éviter de m’évanouir xD)!

Goddammit!!!

 

 

Hey!

(Joe! Where you goin’ with that gun in your hand?)

 

 

Il y a un mois et des poussières, j’assistai à la conférence de Djénane Kareh Tager portant sur « Le Coran, la charia et la femme » à l’Université de la Réunion. Voyant cette journaliste franco-libanaise dénoncer tout haut ce que j’ai toujours pensé tout bas m’a donné envie, je dois vous l’avouer, de bondir de mon siège, dévaler les marches, la prendre dans mes bras, me prosterner devant elle et lui baiser les pieds d’aller lui serrer la main en guise de remerciement. Son but était de défendre les droits des femmes réduits à néant par la charia en citant le Coran (écrit initialement en arabe après avoir subi la tradition orale pendant un certain temps: sa langue maternelle). Mais surtout, d’expliquer que la charia ne respecte en rien le Coran.

Bizaaaar = Bizarre

Hey!

(Hey! You! You! I don’t like your girlfriend! No way! No way! I think you need a new one!)

Puisque nous nous trouvons dans une période décisive pour les cinq années à venir, j’ai décidé, chers lecteurs, de vous parler d’un sujet de la plus haute importance: les mots anglais créolisés! Quoi? Y’a un problème? xD

En effet, certains mots anglais ont été intégrés au langage commun, sans même que nous y prêtions attention tellement nous avons eu l’habitude d’entendre ces mots prononcés à la créole (chipolatas, ananas, gros piment ?? xD). Il est marrant de faire la comparaison avec la phonétique anglaise et de constater à quel point la musicalité change selon la langue…

Voici donc quelques exemples qui, j’ose espérer, vous décrocheront un sourire:

- « Banna la vole la marsandiz dan’ konténééééér! » =>> a container

- « Momon mi vé un ching gom! » =>> a chewing-gum (bubble gum)

- « Mi sorte coiffeur, ma la fé un broshing. » =>> brushing

- « Ben boire un pé la rouroute! » =>> arrow root

- « Prête un coup ton markééér là! » =>> a marker

- « Alé fé fok a ou don! » =>> fuck (you)

Outre ces termes créolisés, nous avons des mots anglais dont nous avons bien conscience qu’ils sont anglais…mais leur prononciation est à faire saigner des tympans un angliciste, comme par exemple: « Allons chez kuiik » (Quick) / « Ou néna fessebouk? » (Facebook) / « Mi garde déspéréte azouayv moin! » (Desperate housewives) . Et là, tu te dis « Ah ouais, quand même! » Mais je n’exagère même pas!! xD

Bon, il en est d’autres encore mais nous n’allons pas tous les citer parce que je vais aller rejoindre Morphée pour une durée indéterminée j’ai encore 35 pages de mémoire à rédiger :D Mais si jamais il vous en venait d’autres…faites pas vos radins, partagez-les! :)

Time difference

Hey!

(mamma…is that **** that makes you move mamma, get on the floor and move your booty mamma!)

(tableau « Le cri » d’Edvard Munch version les Simpson)

Oui je sais, « it’s been a whiiiileeeee »   (si tu veux écouter de la bonne musique, clique!) que je n’ai pas posté pour la simple et bonne raison que Jack Sparrow et ses potes s’en sont pris à mon blog et tout et tout mais tout est bien qui finit bien et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants machin! Et puisque ça fait longtemps que je n’ai rien posté, nous allons passer sur le fait que j’ai 40 pages de mémoire à rédiger pour d’ici deux semaines et que je n’ai presque rien fait encore…ouhhh la flemmarde rebelleee!!! Et pendant ce temps écoulé, le monde ne s’est pas arrêté de tourner puisqu’une fusillade a eu lieu  (encore!) dans une Université de Californie, nous avons mangé du chocolat, Hollande et Sarkozy se sont égosillés devant des dizaines de milliers de personnes, des civils ont été tués (encore!) en Syrie, nous avons honoré la mémoire de ceux qui ont péri il y a 100 ans à bord du Titanic, la Réunion a été en alerte tsunami, Israël a encore fait des siennes en ordonnant à la France de bloquer les activistes pro-Palestiniens dans les aéroports et j’en passe des meilleures…

« Older posts Newer posts »

© 2017 Hey Mali!

Original theme by Anders Noren | Pimped by TikOUp ↑